La réglementation du port de lunettes au soccer

Depuis le printemps dernier, la Fédération de soccer du Québec sensibilise ses associations quant au port des lunettes de sport en rappelant à ses membres que les lunettes conventionnelles ne sont pas permises pour les joueurs.

D’où vient le règlement ?

Bien qu’elle semble récente, la loi no.4 des lois du jeu de la FIFA concernant le port de lunettes existe depuis plusieurs années déjà. Tout ce qui touche le port de lunettes découle de la mention suivante: « un joueur ne doit par porter d’équipement potentiellement dangereux pour lui ou tout autre joueur (y compris tout type de bijou). »

Par contre, depuis 2004 (jusque là où j’ai pu remonter), la FIFA permet le port des lunettes de sport si elles ne représentent aucun danger, puisque la technologie a évolué.

Qu’est-ce que cela signifie ?

En bref, ce que cela veut dire c’est qu’un joueur portant des lunettes ne peut pas porter des lunettes conventionnelles lors de ces matchs. Pourquoi ? Les lunettes conventionnelles ne sont pas constituées de matériaux assez sécuritaires pour résister aux impacts et/ou projectiles que le joueur pourrait recevoir. D’ailleurs, les montures peuvent contenir des pièces métalliques qui pourraient blesser davantage un joueur lors dudit impact. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les lunettes conventionnelles ne sont pas ajustées pour subir une longue activité physique et elles pourraient être une nuisance pour le joueur.

Les solutions pour les porteurs de lunettes ?

Afin de respecter la loi no.4 de la FIFA, il y a trois solutions qui peuvent s’appliquer à un joueur. La première est le port de lunettes de sport adéquates. Il y a plusieurs marques réputées dans le domaine avec des modèles pour tous les âges commes la collection Liberty Sport.

Le seconde est le port de lunettes de protection (de style racquetball) dont le plastique est incassable qu’on attache par dessus les lunettes conventionnelles. À mon sens cette solution totalement inconfortable est à éviter. Bien qu’elle semble moins dispendieuse à court terme est ne l’est pas du tout, car les lunettes en dessous s’useront plus rapidement (à cause notamment de la sueur) en plus d’être constamment désajustées et d’en faire augmenter les risques de bris. La troisième solution est le port de lentilles cornéennes lors des matchs si l’âge du joueur, sa prescription et son aisance à se jouer dans les yeux le permettent.

Pour toutes autres questions concernant les lunettes de sport, n’hésitez pas à contacter GO Sports !

Texte: Laurence Grondin

Publications récentes
0